La consommation des mobinautes a-t-elle évoluée ces dernières années ?

L’évolution du web mobile et des forfaits de navigation sur internet, ainsi qu’une offre de téléphones portables de meilleure qualité, ont fini par faire du smartphone plus qu’un simple appareil téléphonique. Celui-ci est devenu pour l’utilisateur sa banque de souvenirs, son compte bancaire, son GPS, mais aussi le moyen de trouver des informations, de se divertir et de réaliser des achats.

L’utilisation du mobile a ainsi explosé ces dernières années, grâce à ses fonctionnalités multiples qui offrent désormais au consommateur une large gamme de facilités.

Qu’est-ce qu’un mobinaute ?

Cette évolution technologique et des habitudes ont donné vie au mobinaute. Ce terme est formé à partir de la combinaison des mots « mobile » et « internaute ». Il désigne une personne qui fait usage d’Internet à partir de son téléphone mobile de type smartphone, notamment pour effectuer des recherches ou réaliser des achats. En référence à ce dernier point, le mobinaute entre dans la catégorie des consommateurs de m-commerce, c’est-à-dire l’ensemble des transactions commerciales réalisées à partir d’un smartphone ou d’une tablette.

Ainsi, est considéré comme un mobinaute :

  • toute personne qui visite un site web ou se sert d’une application particulière à partir de son smartphone
  • toute personne qui a accès à sa messagerie (e-mails ou messages instantanés) via son smartphone
  • et toute personne qui suit une chaîne de télévision ou une vidéo à partir de son téléphone mobile.

La grande majorité de la population mondiale se trouve être mobinaute.

L’utilisation du smartphone pour consommer

Selon une étude de Médiamétrie, en France, 4 internautes sur 10 se servent uniquement de leur mobile pour naviguer sur internet. Cependant de façon générale, les chiffres faisant référence à la navigation via l’ordinateur et la tablette vont décroissant.

De plus en plus de personnes se servent de leur mobile pour faire leurs « virées » ou des achats sur le web. D’après les données relatives à l’usage du mobile collectées par les acteurs du milieu, notamment la MMAF (Mobile Marketing Association France) en partenariat avec ZetoneCriteoSRI, et plusieurs autres entités, les chiffres de 2019 sur les utilisateurs de l’internet révèlent le mobile comme un support en plein essor pour les opérations sur la toile.

Les smartphones ont changé les habitudes et la façon de consommer. Beaucoup se risquent même à dire (avec raison) que toute la population est devenue mobinaute, car les récentes statistiques montrent que ¾ des personnes utilisent chaque jour leur mobile pour naviguer. En France, grâce à des concepts comme le drive-to-store, les mobinautes faisaient 75 % de la population en 2018, tandis qu’ils correspondaient à 69,2 % de la population en 2017, sachant que 88 % d’entre eux se connectent chaque jour, au moins une fois à partir de leur mobile.

Les applications mobiles attirent plus

Les mobinautes se réjouissent surtout des applications. Avec ces dernières, ils dépensent 89 % de leur temps sur leurs mobiles. En termes de téléchargement des applications, les USA (12,1 milliards de téléchargements) arrivent en tête, devant le Royaume-Uni (2 milliards), l’Allemagne (1,9 milliard) et la France (1,8 milliard).

Selon la MMAF, le taux de conversion est 7 fois supérieur à partir des applications, comparé à celui de la navigation sur le web via le mobile.

L’information à portée de main

Léger, fin et facile à transporter, le smartphone est devenu un instrument aisé à utiliser depuis son invention dans les années 2000. En 2013, plus de la moitié des utilisateurs avouaient déjà effectuer leurs recherches sur le web à partir de leur mobile. Il s’avère d’ailleurs plus rapide pour les recherches, comparé aux autres supports (ordinateur et tablette).

Avec de meilleurs forfaits internet au fil des années, utiliser son smartphone pour exécuter des recherches est apparu plus pratique pour les utilisateurs. Ces derniers peuvent alors naviguer n’importe où, et à n’importe quel moment de la journée, puisqu’ils ont la possibilité de se déplacer partout avec leur mobile. Ainsi, d’après les données Google, depuis 2015, le smartphone est passé en tête des appareils utilisés pour effectuer des recherches sur internet.

La navigation via le mobile, un impact sur l’économie

La mutation dans les modes de consommation a un impact sur le modèle économique avec l’augmentation des transactions via le téléphone mobile. Selon le co-fondateur d’Azetone, ce sont plus de 25 % des mobinautes qui réalisent au moins un achat à partir de leur smartphone chaque mois. D’après Criteo, le ¼ des transactions par les mobinautes sont réalisées directement sur un site.

Avec l’utilisation du mobile, le commerce traditionnel se trouve radicalement bouleversé grâce au drive to store et au paiement NFC, tout comme l’e-commerce où s’imposent de nouveaux touchpoints. L’usage du smartphone facilite les paiements sans contact. On note ainsi ces dernières années une augmentation des utilisateurs réguliers de carte bancaire ayant recours à ce moyen de paiement.

Les entreprises, qui détiennent de plus en plus un site web, s’y sont mises également, trouvant un intérêt dans la croissance du mobile. Afin de toucher davantage de clients et de prospects, les marques, quels que soient leur secteur d’activité et les services proposés, ciblent désormais les mobinautes qui correspondent à un nouveau type de consommateurs.

Ainsi, au cours des dernières années, l’essor de la technologie de l’information a largement contribué à la croissance des mobinautes, sur le plan quantitatif, mais également en termes d’habitudes. Une tendance qui a largement ouvert les portes à de nouvelles formes de transactions, dont l’impact sur l’économie reste indéniable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *